lundi 4 juillet 2016

Cameroun: André-Blaise Essama condamné à 6 mois de prison ferme par la justice


Le Tribunal de Première instance de Douala Bonanjo, a condamné ce lundi 04 juillet 2016,
André-Blaise Essama, à 6 mois de prison ferme, plus une  amende de 2 millions de Fcfa.

André-Blaise Essama était poursuivi par la justice camerounaise pour «destruction de biens publics». Celui qui se présente comme un nationaliste, aurait  arraché selon le procureur  de la république, la tête de la statue du Général Leclec construite en  1948. L’homme s’est toujours opposé à la présence de monuments à l’effigie des colons sur le sol camerounais, aux dépens des nationalistes et héros camerounais.

Les avocats de André-Blaise Essama ont fait appel de ce verdict prononcé ce jour à Douala.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire