dimanche 9 octobre 2016

Algérie – Cameroun. Geremi Njitap : «nous avons les moyens de gagner»


L’ancien international camerounais du Real Madrid et des Blues de Chelsea,
Geremi Njitap, s’est confié lors d’une interview au site algérien Le Buteur, dans laquelle il a évoqué la confrontation de ce soir à Blida, qui mettra aux prises les Lions Indomptables Indomptables aux Fennecs.

Ci-dessous une partie de cette interview de Geremi Njitap :

Tout d’abord l’Algérie va accueillir le Cameroun, ce soir à Blida, pensez-vous que les Lions, qui n’ont jamais perdu face aux Fennecs, vont encore vaincre ?

(Rires.) Merci de le rappeler. Non, ce ne sont pas les mêmes générations, je crois que cette fois, l’Algérie est aujourd’hui l’une des meilleures équipes africaines. Je veux dire que c’est l’équipe la plus en forme, donc ce match de demain sera complètement différent des anciennes confrontations. Maintenant, vous savez, cette double confrontation entre l’Algérie et le Cameroun se fera sous forme d’un championnat où une seule équipe doit se qualifier pour le Mondial.

Qui sera le favori dans ce groupe de la mort, selon vous ?

Donner un favori dans ce groupe ? C’est vraiment difficile à désigner l’équipe qui sortira de cette poule tant le niveau des nations qui composent ce groupe est vraiment élevé. Donc voilà en tant que Camerounais, je souhaite de tout cœur que mon pays se qualifie. Après, c’est une très bonne poule pour tout le monde parce qu’il y aura de très grands matchs. Je dirais que l’équipe qui se qualifiera sera celle qui saura négocier ses matchs à la maison et gagner des points à l’extérieur.

Et pour ce match, vous voyez qui pour s’imposer ?

C’est aussi très difficile de le dire. Je pense que ça va être un très grand match. L’Algérie est une très belle équipe, ils sont en pleine progression, je pense que c’est l’une des meilleures générations du football algérien et africain. Maintenant, le Cameroun a aussi à cœur de se qualifier et on aspire pour notre peuple revenir au premier plan au niveau continental et aussi au niveau mondial.

Mahrez et Slimani marchent fort dans un championnat que vous connaissez, votre commentaire sur ce duo ? 

Vous savez, vous êtes en train de parler de très bons joueurs. Bien sûr qu’ils seront la force de frappe de l’Algérie. Après, c’est sûr que c’est aussi une fierté pour le football africain. Je suis très bien leurs performances. Vous savez, la chance qu’on a en Afrique, c’est que nous avons eu tout le temps de grands joueurs, et Slimani et Mahrez sont les dignes successeurs des talents africains exportés en Europe. Franchement, ça nous fait plaisir de voir des Africains dans les meilleurs clubs des meilleurs championnats d’Europe. On ne peut que les encourager et cela prouve que l’Afrique continue à donner des grands joueurs.

Ce match se présente un peu comme celui de la CAN 2000 ou de 2004 où l’Algérie était en pleine reconstruction et où le Cameroun avait un potentiel confirmé, aujourd’hui c’est l’inverse, non ?

Non, je crois que ce n’est pas la même chose, on avait affronté l’Algérie et je pense aussi que lors de la CAN jouée au Ghana et au Nigeria nous l’avions battue en quart de finale, alors, cette fois-ci ce n’est pas la même chose. C’est un match des qualifications au Mondial, la motivation n’est pas la même pour les Camerounais et pour les Algériens, il faut le dire. Et puis, nous avons une ossature, on a une équipe bien huilée qui a besoin de gagner des titres et réaliser des exploits pour murir, c’est tout.

Oui, mais pas assez expérimentée, n’est-ce pas ?

Vous savez, nous avons des joueurs qui se rapprochent de la retraire internationale, donc on ne peut pas dire qu’ils ne sont pas expérimentés. Croyez-moi, ils ont envie de marquer leurs noms dans l’histoire du football camerounais. C’est un gros challenge pour cette génération, n’oubliez pas que nous avons terminé premier de notre groupe dans ces éliminatoires CAN 2017, donc l’expérience est là.

Est-ce que vous voyez le Cameroun surprendre l’Algérie à Blida, qui n’a jamais perdu sur ce terrain ? 

C’est vrai, l’Algérie est redoutable à la maison, le Cameroun sait aussi négocier ses matchs à l’extérieur. Je ne peux pas me mettre à la place de l’entraîneur, mais je peux dire que nous avons les moyens de gagner.

C’est le terrain qui tranchera Rabah Madjer pense que c’est le moment de battre le Cameroun, qui est un peu notre bête noire, vous êtes de son avis ?

(Il rit franchement.) Merci Rabah Madjer ! Croyez-moi, il faut l’écouter il n’a pas tort. Évidemment on a un ascendant, l’Algérie a toujours été notre victime, comme on dit chez nous, notre poule, et j’espère que l’acte de mariage ne sera pas déchiré demain (Rires).

Quel est alors votre avis sur cette équipe algérienne qui a brillé en Coupe du monde 2014 et qui a eu du mal comme le Cameroun à le faire dans les JO par exemple ?

Comme je l’ai déjà dit, l’Algérie représente dignement le football africain, il y a des joueurs algériens qui évoluent dans de très grands championnats. C’est vraiment un régal de les voir jouer. Pour nous c’est un grand match, on jouera une équipe en pleine forme et en pleine confiance, donc je souhaite bonne chance aux deux équipes et je dis au peuple algérien : que le meilleur gagne.

Avez-vous des amis algériens ?

Oui, j’en connais pas mal, mais celui qui est le plus proche de moi, c’est Toufik Khirat que je salue. C’est un gars avec qui je m’entends très bien. Il aurait pu être un grand sportif lui aussi. Maintenant, on fait des parties de tennis pour garder la forme et éviter de grandir vite. Il pense que les Fennecs vont manger du Lion, mais il sait que nous sommes un os difficile à casser.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire